Les fonctions exécutives : comment ?

Et dans la vie de tous les jours ?

Et à l’école ?

 

* Problème d’inhibition :

 

Dans la vie quotidienne :

Je suis à une conférence. Deux personnes devant moi n’arrêtent pas de discuter. Si mon comportement est désinhibé, je vais leur taper forcement sur l’épaule et leur dire suffisamment fort « vos gueules ! ». J’ai simplement dit ce que je pensais sans refreiner mon comportement, ni ma pensée.

Je peux aussi essayer d’inhiber en refreinant cette attitude et en essayant de mettre de coté l’attitude des personnes devant moi. Cela nécessite que je me focalise encore plus sur le conférencier et me demande donc beaucoup d’attention.

 

Au niveau scolaire

Voici un énoncé de mathématiques :

Théo veut conduire une voiture. Il préfère les voitures rouges. Sur le parking, il compte les voitures et en trouve 24. Il y a aussi 2 camions. 6 voitures sont rouges. 5 voitures sont de marque française, les autres sont de marque étrangère. Quel est le pourcentage de voitures rouges sur le parking ?

 

-> Pour réaliser ce problème, il va falloir inhiber certaines informations, des informations qui ne servent en rien pour la résolution de ce problème.

Théo veut conduire une voiture. Il préfère les voitures rouges. Sur le parking, il compte les voitures et en trouve 24. Il y a aussi 2 camions. 6 voitures sont rouges. 5 voitures sont de marque française, les autres sont de marque étrangère. Quel est le pourcentage de voitures rouges sur le parking ?

 

* Problème de planification

Dans la vie quotidienne :

Je dois acheter un nouveau livre. Je n’ai que le titre. Il va falloir que j’établisse un plan mental :

1°) rechercher l’auteur

2°) trouver où je peux l’acheter : internet, librairie spécialisée

 

Je veux  construire une tour avec mon méccano. Pour la construire, je dois planifier mes différentes actions :

1°) je dois savoir quelques types de tour, je veux constuire

2°) je dois sélectionner les différentes formes pour réaliser cette construction

3°) je dois choisir les bons boulons, les écrous.

4°) je dois ….

 

Au niveau scolaire :

Nicolas (voir page – exemples ) fera en premier le travail qui lui tombe sous la main, par hasard. Il ne définit pas de priorité entre les différents travaux qu’il a à réaliser. Le contrôle prévu est mis sur le même plan que les exercices. Les playmobils sont aussi importants que son livre. Il n’a pas de notions de temps, or il a un temps limité pour réaliser ses travaux. Il ne programme pas non plus suite à la lecture de la consigne de son exercice de français l’ensemble du matériel dont il va avoir besoin. Il n’a pas de notion de temps. Il vit dans le présent, au moment T.

 

Dans les rédactions :

Pour rédiger, il faut suivre le fil de son écrit. Il faut donc planifier les actions, les descriptions… avec un avant (une introduction) et un après (une conclusion). Les écrits non planifiés manquent de structure.

 

Les problèmes de mathématiques :

Notamment ceux qui demandent un résultat final qui sera établi par un développement en plusieurs étapes.

Par exemple : Lili veut fabriquer des bracelets et des colliers avec des perles. Elle a besoin de 20 perles pour fabriquer un bracelet et de 52 perles pour un collier. Elle veut réaliser 5 bracelets et 4 colliers. Les perles sont vendues en sachet contenant 200 perles.

Un sachet de 250 perles coute 4,50 €. Lili dispose de 10 €. A-t-elle assez d’argent pour les réaliser ?

Pour réaliser ce problème, il faut réaliser 4 étapes et donc planifier pour répondre à la question. Résoudre ce problème demande de réaliser un véritable plan d’action pour arriver à sa résolution.

 

Problème de flexibilité mentale

Dans le vie quotidienne : 

Dans la vie quotidienne,

Pour aller chez votre dentiste, vous passez toujours par le même chemin alors que votre ami vous en a montré un nettement plus rapide.

 

Jeune femme ou vieille dame… en fait il y a les deux dans cette image. Pour les voir , il faut faire prendre de flexibilité mentale et donc être capable de changer de point de vue.

 

Au niveau scolaire

Pour pouvoir passer d’une tâche à l’autre : sortir son livre, ranger son cahier, prendre un stylo…

Par exemple, en mathématiques (et oui encore lol), les élèves travaillent sur la soustraction et la maîtresse donne un problème du type :

Hugo a 14 billes dans son sac. Léo a 25 billes dans le sien. Ils souhaitent les mettre en commun.

L’élève répond 25-14.

Il ne recherche pas non plus de solution plus simple, il se refére à ce qu’il a appris, ce qu’il connait pour répondre… et même si une solution plus simple existe. Il reste dans son habitude.

 

L’attention

 

L’attention sélective :

 

-Écouter le maître sans se laisser distraire

–  Faire abstraction du bruit autour

–  Mettre de coté les informations non pertinentes :

* en mathématiques : traiter que les informations nécessaires à la résolution

*en lecture : ne pas se laisser distraire par les images

*en « écriture » : ne pas se perdre dans les détails

 

Attention  sélective auditive :

Au restaurant, toutes personnes des tables au alentour discutent. Je les entends. Pour certaines, je pourrais même en tendant l’oreille écouter leur conversation.

Pour écouter les personnes qui sont à ma table, je dois faire prendre d’attention sélective auditive et donc focaliser mon attention sur leurs mots, leurs paroles.

Si je veux écouter les voisins d’à coté et suivre par curiosité leur conversation, je dois aussi faire preuve d’attention sélective auditive.

 

A moins d’être mal entendante, j’entends tous les sons, mon ouïe les perçoit. En revanche, tous ne sont pas « intéressants » pour la tâche que j’ai décidé de mener. Il me faut donc écouter autrement dit porter attention aux sons.

 

Attention sélective visuelle :

 

J’arrive en cours de récréation. Toutes mes copains sont déjà sortis. Les enfants jouent et courent dans tous les sens. Pour retrouver mon ami Léo, je dois faire appel à mes capacités d’attention sélective visuelle.

 

Dans le texte,  ma maitresse me demande de retrouver tous les mots ayant la lettre A. Pour faire ce travail, j’utilise mes capacités d’attention visuelle.

En complément : voir les troubles neurovisuels.

 

Attention soutenue

Je suis en cours. Mon professeur explique une notion depuis un bon quart d’heure. Je suis assis sur ma chaise et je l’écoute passivement. Pour l’écouter, sans action de ma part, j’utilise mes capacités d’attention soutenue.

 

Mon professeur de français nous a donné 2 exercices sur le passé composé. Je dois conjuguer les verbes entre parenthèses. Ce travail est assez monotone. Pour arriver à rédiger les deux exercices demandés, j’utilise mes capacités d’attention soutenue.

 

Je veux aller à un concert. A la billetterie, il y a beaucoup de monde. je n’ai rien à faire, j’ai oublié mon portable pour tuer le temps. Je n’ai qu’à attendre que la file avance. J’utilise mes capacités d’attention soutenue.

 

Comment faire ? trucs et astuces

Les fonctions exécutives : Mieux les comprendre

 

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :