Lecture à découvrir : Alexandre Jollien, une leçon de vie

 

Comme certains d’entre vous, je l’ai découvert dans la « Parenthèse inattendue » l’émission diffusée sur France 2. J’en avais entendu parler et en même temps, les informations que j’avais, étaient très superficielles.

Mais de qui nous parles-tu Valérie ?

 

Je vous parle d’Alexandre Jollien. L’homme est philosophe et écrivain, et surtout il fait partie de ce gens atypique qui nous montre toute l’étendue des possibles et des possibilités. Atypique parce que Alexandre Jollien est IMC (Infirme Moteur Cérébral) et a passé ses 17 premières années dans un institut spécialisé. Malgré un départ dans la vie qui ne lui a facilité la tâche, l’homme a su en faire un véritable atout : son recul est une grande leçon de Vie. Il a acquis une sagesse, un respect de l’Homme, et surtout de lui-même. Je ne peux le présenter comme un homme IMC, un handicapé… parce que personnellement, ce n’est pas la représentation que j’en ai, mais plutôt comme un homme dont le joie de vivre est contagieuse. Il pousse son lecteur à se questionner et à réfléchir sur soi-même, apprendre à mettre son énergie dans l’important de la vie.

 

Éloge de la faiblesse :

L’Éloge de la Faiblesse (Editions Marabout) est à mon avis à mettre dans les mains des adolescents en situation de handicap… et en même temps, pas que.

Pour les adolescents avec lequel je travaille régulièrement, il y a ce dépassement du handicap : être un homme (ou une femme) avec ses forces et ses faiblesses, être un homme qui a appris à voir le(s) bonheur(s) de la Vie, aller au delà des idées conçues ou pré-conçues, être soi et VIVRE !

 

eloge de la faiblesse

 

« Vivre meilleur, prendre soin de mon âme, progresser intérieurement »

Alexandre Jollien, Éloge de la Faiblesse.

 

Je n’ai guère envie de vous en dire plus. Je pense qu’il faut le lire pour se faire sa propre idée. Chacun y trouvera ce dont il a besoin parce que c’est aussi ça l’art d’Alexandre Jollien, parler simple pour nous parler tout simplement.

 

Bonne lecture !

 

 

NB : Alexandre Jollien a écrit « Éloge de la Faiblesse », « Le métier d’homme », « La construction de soi », Le philosophe nu », La philosophie de la joie », « Petit traité de l’abandon ».

 

 

 

 

 

Cet article a 2 commentaires

  1. je vais aller me l’acheter.

    1. Bonne lecture :-)

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu