10 idées d’encouragements qui donnent du courage

Compliments et encouragements :

comment faire la différence ?

 

Complimenter quelqu’un, c’est le féliciter pour une de ses actions. Lorsque l’on complimente quelqu’un pour une de ses actions quelle que soit l’action, c’est que cette action est positive, agréable. Il s’agit généralement d’un succès.

Dans encourager, il y a courage. Encourager quelqu’un, c’est lui donner du courage ce qui l’incitera à persévérer.

 

 Comment bien faire la différence ?

Lorsque l’on dit à quelqu’un que son dessin est joli, que son écrit est bon, qu’il est gentil, … nous donnons un jugement sur ce qu’il a fait ou dit. C’est un compliment.

Lorsque vous dites à quelqu’un « qu’est-ce que tu as voulu dessiner ? », que vous écoutez sa réponse et que vous lui dites alors « j’aime beaucoup la couleur que tu as mise… », « Quand je regarde ton dessin, je peux voir toute la tendresse/la colère/l’humour… ».

Lorsque vous dites « merci d’avoir fait du calme, j’ai pu finir mon travail », « merci d’avoir fini de préparer le repas, j’ai pu me reposer et cela m’a fait beaucoup de bien », « Je suis vraiment content(e) d’avoir pu parler au téléphone avec ma copine sans que tu viennes nous interrompre, cela m’a fait plaisir d’avoir de ses nouvelles ».

Et également lorsque vous leur dites : « je vois les progrès que tu as faits dans ta dictée, il y a presque tous les « s » aux noms qui sont au pluriel », « je trouve que tu t’es rudement appliqué lorsque je vois ta copie », « je vois que tu as travaillé, tu as réussi à faire l’exercice 3 tout juste »… La dictée peut être pleine de fautes, les autres exercices sont peut-être tous faux… mais, en mettant le point sur le côté positif, l’enfant est encouragé à continuer ses efforts. Il est stimulé par ses progrès aussi minimes sont-ils !

Oui, recevoir un compliment, c’est sympa. En même temps, si on me dit :

–          « tu as de magnifiques yeux bleus » : je n’y suis pas pour grand-chose.

–          « Ta peinture est jolie » : je serai dans l’attente lors de ma prochaine peinture du même compliment, de cette même admiration. Je ne me sentirai pas valoriser si je n’ai pas ce compliment, voire même je finirai par me dire que mes dessins, peintures, écrits… ne sont finalement pas terribles et qu’il y a eu l’exception qui confirme la règle !

 

Un encouragement parle à son soi intérieur et donne envie d’être dans un progrès. Encourager, c’est parler de ce que l’on voit et de ce que l’on ressent. Il incite à questionner.

 

yes-68480_128010 idées d’encouragements :

–          Comment l’as-tu fait ?

–          Comment tu t’y es pris ?

–          Comment l’as-tu construit ?

–          Comment as-tu fait cette fois-ci pour mettre tous les s ?

–          Qu’est-ce qui t’as fait penser à ça ?

–          Qu’est-ce qui t’as permis de faire ce choix ?

–          J’ai vraiment beaucoup aimé faire ce travail avec toi !

–          Je vois que tu as l’air très fier/content de toi

–          J’aime l’histoire que raconte ton dessin

–          J’aime beaucoup voir ton sourire quand tu faisais /regardais/parlais…de ça.

 

Encourager envoie donc des messages positifs. Il développe la confiance en soi et l’estime de soi.

 

Encouragez vos enfants !

Encouragez les enfants !

 

Articles sur le même sujet

 

 


Autres pages

Page spécifique sur la dyspraxie
Tout savoir sur la dyslexie
Page spécifique sur le TDAH
Page spécifique sur la dysphasie
Page spécifique sur la dysgraphie
Page spécifique sur les haut-Potentiels (EIP)
Page spécifique sur les aménagements (PAP, PPS, AVS…)

 

 

 

 

Cet article a 1 commentaire

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :