Valérie DUBAND - Consultante "dys" et coach - Lyon

TDAH : surveillez le taux de fer (ferritine)

TDAH : attention au fer.

 

 

Une étude (auteur : Konofal E, Lecendreux M, Deron J, Marchand M, Cortese S, Zaïm M, Mouren MC, Arnulf je) menée sur le taux de ferritine et le TDAH par l’hôpital Robert Debré, Service de Psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent, dont les résultats intéressants ont été publiés.

 

L’étude a examiné les effets de supplément en fer sur le TDAH (TDAH reconnu et diagnostiqué). Ces enfants présentaient un taux de ferritine < 30ng/mL (enfant de 5 à 8 ans – taux de ferritine normal est de = ou > à 30ng/mL)

Deux groupes ont été constitués : une groupe témoin recevant un placebo et un groupe test recevant un complément en fer.

 

Pourquoi du fer ?

 

Parce que le fer module la dopamine et la production de noradrénaline.

Rappelons que la dopamine est un neurotransmetteur qui agit sur l’attention et le contrôle des mouvements en autre.  

Comme le fer agit comme co facteur de production de la tyrosine, le manque de fer aboutit donc à des désordres dans la production la dopamine et de la noradrénaline puisque la tyrosine est le précurseur de ces deux neurotransmetteurs. L’idée est donc que les dépôts cérébraux de fer influencent ces fonctions qui sont au cœur du problème des TDA/H.

Un taux de ferritine chez 84% des enfants TDAH a été noté comme étant inférieur à 30 ng/mL. Les enfants présentaient des taux d’hémoglobine normaux, suggérant que le taux bas de ferritine pouvaient être lié au TDAH plus qu’à une anémie. Il a été également noté que plus le taux de ferritine était bas et plus les troubles étaient sévères.

Les enfants participant à cette étude ont été lourdement sélectionné afin de correspondre aux critères définis, ont été exclus par exemple tous enfants présentant des problèmes alimentaires ou encore ceux ayant reçus un traitement en fer moins de 3 mois avant…

 

Il a donc été donné à raison de 80g de sulfate ferreux, une fois par jour le matin, sous forme oral (Tardyferon, laboratoire Robapharm) pendant 12 semaines ou un placebo.

 

Conclusion

 

La thérapie en fer a été généralement bien tolérée : pas de perte de l’appétit ou d’aggravation du TDAH. Quelques effets secondaires ont été notés – douleur abdominale, constipation, vomissements – mais permettant tout de même de continuer le traitement (seul un cas a été obligé d’arrêter pour cause de constipation).

Le taux de ferritine a augmenté dans le groupe traité avec le Tardyferon et la sévérité du trouble TDAH significativement diminué après 12 semaines de traitement.

Il n’a rien été noté, ni modification sanguine, ni amélioration du TDAH, dans le groupe recevant le placebo.

L’amélioration a été importante au niveau de l’inattention. Des symptômes de jambes agités ont été également améliorés.

La conclusion est une nette amélioration tant au niveau de l’attention qu’au niveau duc critère impulsivité/hyperactivité.

D’après cette étude, presqu’un tiers des symptômes de TDA/H pourrait s’expliquer par les faibles réserves en fer.

 

Il faut noter quand même que l’étude ne porte pas sur des enfants ayant des carences alimentaires, troubles alimentaires et de manière générale présentant une histoire alimentaire anormale pouvant expliquer certaines carences.

 

 

Attention !

 

Ne décidez pas seul de la prise de ce complément, les conséquences d’un taux de fer trop élevées sont graves. (un excès de fer nuit à l’absorption des autres minéraux, provoque des surcharges hépatiques, répercussion sur le pancréas, favorise l’émergence de maladies cardiovasculaires, de cancers ou de maladies chroniques digestives, dépression…).Cette information a pour objectif de vous informer qu’une étude à été menée et qu’il faut penser à discuter avec un médecin de ce point là aussi si votre enfant a un TDAH.

 

Le Tardyferon est en vente libre.

Avant de vous diriger vers la pharmacie, faites les choses dans l’ordre :

-         faire pratiquer une prise de sang qui vérifiera : taux de ferritine, taux de fer et analyse globale.

-         Demandez conseil au vu des résultats de cette prise de sang à votre médecin. Les généralistes ne sont pas forcément au courant de cette étude, si c’est le cas, parlez en avec le neuro-pédiatre ou pédopsychiatre qui suit votre enfant.

 

 

Pensez aussi que le fer se trouve dans les aliments.

 

Les aliments riches en fer : Référence : Wikipédia – Métabolisme du fer :

 

 

Aliment Teneur en fer
(mg/100 g)
algue laitue de mer

5 à 200

Ortie

41

Boudin noir cuit

20

Foie de porc

15

Gingembre

14

Cacao

10 à 12

Biscotte complète
Foie d’agneau ou de bœuf
Persil
Graine de sésame

10

Fèves
Lentille sèche

9,0

Clovisse(Palourde)

8

Foie de lapin

7,9

Haricot blanc sec

7,5

Pois chiche

7,2

Rognon de bœuf

7,0

Lentille cultivée
jaune d’œuf
Moule
Abricot sec

6,0

Huître

5,5

Foie de veau
Noix de cajou

5,0

Amande
Noisette séchées

4,5

Épinard
Farine de blé complète

4,0

Noix de coco sèche

3,6

Pruneau

3,4

Raisin sec

3,3

Pissenlit

3,2

œuf entier

2,3

Figue sèche, noix sèche
Pain de seigle, viande

2,0

 

Pensez aussi à manger régulièrement des aliments riches en vitamine C car cette dernière favorise l’absorption du fer (kiwi, goyave, mangue, chou fleur, chou de Bruxelles, persil, poivron, fraise, agrumes…).

 

Plus d’informations sur le TDAH :

 

Sommaire de la rubrique TDAH

 

 

Valérie DUBAND

Photo Valérie duband

Présentation du blog

Partage de recherche, de lecture, d'information, de conseils... concernant les handicaps invisibles : dyslexie, dysorthographie, dyspraxie, dysgraphie, dyscalculie, et Trouble Déficitaire d'Attention avec Hyperactivité (TDAH). Et les Enfants Intellectuellement Précoces (EIP, HP, APIE) qui peuvent également être touchés par un handicap invisible.

Newsletter : Abonnez-vous!

A découvrir

No data available!