L’épuisement parental ou quand le burnout parental se profile

C’est une première. Je donne la plume aujourd’hui à mon amie Pascale Carré. Pascale est coach comme moi. Formatrice en PNL, elle est spécialisée dans la gestion de stress et anime un blog qui s’appelle « Je reste zen« .

Nous avons échangé longuement sur cet épuisement parental que je vois et entends dans ma pratique quotidienne. C’est donc logiquement ensemble que nous animerons le stage « trouver un second souffle » : une association de compétences et de savoir-faire. 

 

Quelle est la température de votre eau ?

 

Vous connaissez sans aucun doute le burnout professionnel ; vous savez, ce trop-plein de stress au travail qui aboutit à un épuisement physique, émotionnel et psychologique puis finalement un grand vide… vide d’énergie, de sens, de solutions, de ressources …

 

Si vous êtes parents, j’imagine que vous avez déjà vécu des moments de fatigue, de ras-le-bol, d’épuisement, de doutes, de lassitude, de trop-plein.

Bref de burnout parental !

 

Connaissez-vous l’histoire de la grenouille ?

 

 

grenouille

 

Lorsqu’on plonge une grenouille vivante dans de l’eau bouillante, le changement est si brutal qu’elle sort instantanément hors de l’eau pour « sauver sa peau ». Ce réflexe de survie lui permet d’avoir la vie sauve.

 

Maintenant si vous placez une grenouille vivante dans une casserole d’eau froide et que vous montez la température de l’eau lentement, elle restera dans l’eau jusqu’à ce qu’elle soit ébouillantée. La montée lente de température ne lui envoie pas d’indicateurs de danger et de modification de son environnement. Elle meurt sans se rendre compte de ce qui s’est joué !

 

Effroyable, non ?

 

En tant que parent, nous ne nous laissons pas la possibilité de faiblir et encore moins de faillir ; nous ne devons pas faillir !

 

Nous nous démenons, faisons de notre mieux, courons dans tous les sens et culpabilisons tout de même de ne pas pouvoir en faire davantage.

 

Et pourtant, nos réserves ne sont pas inépuisables ; nous avons tous nos limites et continuer, tête baissée, sans prendre conscience de la « température de l’eau » nous mènera droit dans le mur…

 

Autant vous dire qu’il sera d’autant plus difficile d’être efficace et présent pour votre enfant si vous êtes épuisé, à genoux, à bout de force.

 

Cette prise de conscience est essentielle. Prendre soin de vous, trouver des solutions pour recharger vos batteries, connaître vos limites est la seule voie pour continuer à assurer pleinement votre rôle.

 

N’attendez pas que votre corps vous rappelle à l’ordre, anticipez !

 

Des solutions existent…

 

Je sais, vous n’avez pas le temps ! Et pourtant…

 

Aussi Valérie et moi-même,vous proposons deux jours pour trouver un nouveau souffle les 16 et 17 novembre 2013.

 

Au cours de ces deux journées vous apprendrez à :

 

– évaluer vos besoins

– à prendre de la distance

– à éviter les situations parasites

– à vous préserver émotionnellement

– à parler pour être écouté

– à régénérez vos énergies.

 

Bref, l’essentiel pour faire face à l’essentiel …

 

Au plaisir de vous y retrouver.

Cet article a 2 commentaires

  1. Je viens de rejoindre votre site. Avez-vous d’autres journées sur ce thème en perspective? Merci :)

    1. Bonjour Sabine,

      Pour être tenue au courant des prochaines dates, le plus simple est de s’inscrire à la newsletter ou de visiter le site régulièrement:-)

      Cordialement,

      Valérie DUBAND

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu