Dossier sommeil : les écrans les seuls coupables ?

Ecrans, tablettes, ordi… sont-ils vraiment les seuls coupables ?

 

Dans l’article « Identifier les coupables », nous avons vu l’impact de l’utilisation des ordinateurs, des tablettes, et de façon plus générale, des écrans sur le sommeil. En effet, certains spectres présents dans la lumière retardent l’arrivée du sommeil en retardant la sécrétion de mélatonine. Il est donc conseillé de lâcher les écrans le soir au moins 2 à 3 heures avant d’aller se coucher.

 

Mais les écrans sont-ils les seuls coupables ?

Le fonctionnement aussi de notre société entraîne ce retard de sommeil ou plus exactement un coucher plus tardif. En effet, pris par leur vie professionnelle, un certain nombre de parents rentrent tard à leur domicile. Alors que se passe-t-il ?

 

A quelle heure dînez-vous ? 

On attend que papa ou maman rentre pour commencer à manger, les horaires du repas de soir se sont retardés au fil des années. Si avant, l’heure du dîner était vers les 18h30-19h00, aujourd’hui, il se prend beaucoup plus vers les 19h30 – 20h00, voir plus tard. Il est actuellement rare de souper avant 19h00. Ce repas du soir est en France un moment privilégié durant lequel toute la famille se retrouve. Ce décalage d’horaires entraîne aussi un décalage d’horaires du coucher des enfants quel que soit leur âge.

repas du soir
A quelle heure dînez-vous ?

 

Ce phénomène est tellement présent dans nos familles que la plupart des premières parties de programmes ne commencent pas avant 21h00 aujourd’hui. Il y a quelques années encore, c’était à 20h30 que le film du soir commençait. Il y a donc un décalage de 30 minutes qui me semble bien significatif de celui des familles actuelles.

 

Le bisou du soir.

L’enfant attend papa ou maman pour lui faire le « bisou » du soir. Papa ou maman a très envie de ne pas louper ce bisou du soir, une forme aussi de culpabilité. L’enfant aussi attend ce rendez-vous, il attend le retour de son parents, il a aussi pris l’habitude de ce moment câlin. Et quelle frustration pour lui quand il n’a pu l’avoir.

père
Combien d’enfants attendent que papa (ou maman) rentre pour aller se coucher ?

 

Chez les plus grands comme les ados, le bisou du soir n’est plus aussi important : quoi que ! Combien attendent encore le retour de leur parent parce que savoir sa famille au complet sous le même toit est rassurant, n’est-ce pas ?

 

Les tablettes et les écrans ne sont donc pas les seuls coupables. Le rythme de notre société actuelle a aussi un part de responsabilité dans les retards d’endormissement et favoriser les déphasages. Ce rythme engendre aussi d’autres facteurs, la semaine prochaine, nous verrons lesquels ? 

 

Retour dossier sommeil

Fermer le menu
%d blogueurs aiment cette page :